Education nationale : une rapide lecture de la circulaire de rentrée 2015

Exercice incontournable de tout-e ministre de l’EN, la circulaire de rentrée nouvelle est arrivée ! Au menu rien de bien nouveau, beaucoup de rappels des réformes faites ou en cours depuis la loi de refondation de 2013 de feu le ministre  Vincent Peillon, beaucoup d’imprécations laïques, pas grand chose sur le handicap et rien sur la SEGPA ! Les grandes institutions et destinataires absents sont, comme toujours, l’université et les personnels non enseignants.

Je vous livre une rapide lecture et invite le lecteur à suivre le lien du texte intégral de la circulaire pour compléter les informations sur tel ou tel sujet.

I – Construire une école plus juste pour offrir à chaque élève un parcours de réussite

1) Renforcer l’acquisition du socle commun notamment grâce à la maîtrise des langages

  • mise en oeuvre des programmes de la maternelle dès la rentrée avec promesse de mise à disposition de nombreuses ressources en septembre 2015.
  • encourager la réflexion sur comment évaluer en maternelle …
  • priorité à la maîtrise de la langue française et au calcul
  • renforcement des CASNAV et attention particulière aux enfants allophones et enfants du voyage
  • lutte contre l’innumérisme : portail nationale dédié aux maths, accompagnement des enseignants
  • une évaluation nationale en début de CE2 avec une banque d’outils
  • les langues : apprentissage d’une nouvelle langue dès le CP à la rentrée 2016, lancement d’un Portail national
  • restauration du principe d’école inclusive : pédagogie différenciée, PPRE, conseil école-collège, redoublement à titre exceptionnel

2) Tenir compte des spécificités de chaque élève pour permettre la réussite de tous

  • accompagnement pédagogique (décret du 18 novembre 2014)
  • rappel sur les RASED
  • mise en place des PAP (plan d’accompagnement personnalisé) pour les  élèves présentant des troubles des apprentissages
  • les CLIS deviennent des ULIS école (le texte n’est pas sorti)
  • 28 000 AESH passeront en CDI à l’horizon 2016
  • 100 unités d’enseignement seront relocalisées dans la milieu ordinaire (les établissements médico-sociaux hors les murs ?) ce qui portera le nombre à 300 ( ?)
  • mise en place d’une politique de soutien à la production et au développement de ressources numériques adaptées
  • mise en place du parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC)
  • mise en place du parcours individuel d’information, d’orientation, de découverte du monde économique et professionnel (PIIODMEF) dès la 6ème et annonce de la réorganisation des CIO
  • mise en place d’un parcours de santé avec éducation à la santé, prévention, protection
  • liaison lycée-université à développer

3) Favoriser l’insertion professionnelle et sociale

  • développement des pôles de stages, des campus des métiers, de l’apprentissage sous statut scolaire
  • maintien des MLDS et de FOQUALE
  • droits nouveaux pour faciliter le retour des jeunes sortis prématurément du système scolaire sans qualification

4) Développer les compétences des élèves avec le numérique

  • dans le cadre du plan numérique à venir, expérimentation de solutions mobiles dans 200 collèges et 300 écoles.

II – Garantir l’égalité et développer la citoyenneté

1) Agir contre les déterminismes sociaux et territoriaux

  • la refondation de l’éducation prioritaire est pleinement à l’œuvre (350 REP+ et 739 REP)
  • incitation à la scolarisation des moins de 3 ans dans ces réseaux
  • plus de maîtres que de classe
  • internat de réussite
  • des objectifs de mixité sociale seront définis par convention entre l’IA-DASEN et le président du conseil départemental

2) Renforcer la transmission des valeurs de la République

  • mise en place d’un parcours du citoyen avec enseignement moral et civique s’appuyant sur la charte de la laïcité, et livret mis en place, mise en oeuvre le 9 décembre de la journée de la laïcité ; et 21 mars journée de la lutte contre le racisme et antisémitisme
  • discriminations, Europe, égalité des sexes, homophobie, harcèlement, etc.
  • groupes « climat scolaire » dans les CESC
  • mieux aborder la gestion de crise
  • semaine du climat dès le 5 octobre avec éducation au développement durable et mise en lien avec la conférence des nations unies sur les changements climatiques à Paris en décembre

3) Développer les partenariats et la culture de l’engagement avec tous les acteurs de l’école

  • renforcement du volet éducatif des contrats de ville
  • projets éducatifs territoriaux généralisés (PEDT)
  • partenariat associations éducatives, agrément, convention pluriannuelle d’objectifs
  • coéducation, ouverture d’un espace parents au sein des écoles-collège
  • 2015-2016 est décrété année du sport scolaire
  • création d’un comité départemental d’éducation à la santé et la citoyenneté (CDESC)
  • déploiement de la réserve citoyenne de l’éducation nationale s’appuyant sur des citoyens désirant partager leur expérience

III – Former et accompagner les équipes éducatives et enseignantes pour la réussite des élèves

1) Une politique globale de formation

  • les priorités du plan national de formation : réforme du collège, valeurs de la république et numérique
  • rénover la formation continue, en réseau, bassin, etc., parcours M@gistère
  • offrir aux personnels en poste la possibilité de validation d’UE de master
  • politique de ressources d’accompagnement
  • formation initiale en alternance
  • arrivée d’une note de cadrage sur le tronc commun et ses 4 domaines

2) Former les enseignants et le personnel d’encadrement au numérique pour mieux accompagner les élèves

  • plan numérique de formation
  • développement de ressources académiques

3) Mieux accompagner les professionnels dans l’exercice de leurs missions

  • rappel du texte du 20 août 2014 sur les missions rénovées des professeurs du second degré
  • des textes sont en préparation pour mieux identifier et reconnaître celles des enseignants du premier degré
  • formation des directeurs d’école et nouveau régime de décharge

Les commentaires sont fermés.